Généralement, en ce qui concerne la rénovation intérieure d’une maison, les travaux ne sont pas soumis à une quelconque autorisation. Ainsi, il est possible de refaire la charpente, changer le système de chauffage, transformer sa salle de bain, renouveler l’air de son intérieur, sans nécessiter une demande d’autorisation. Cependant, si les travaux intérieurs changent la surface habitable de l’habitation, on doit avoir un permis de construire. C’est notamment le cas si on augmente sa surface habitable de 20m² avec une hauteur sous plafond minimale de 1,80 mètre. Egalement, un agrandissement de la surface habitable excédant 5m², mais inférieur à 20m², aura besoin d’une déclaration préalable.

La rénovation et la décoration intérieure de sa maison

La majorité des travaux de rénovation d’une habitation visent l’intérieur de maison moderne. De toute évidence, on se lance dans une rénovation intérieure afin d’améliorer quelque chose. Qu’on veuille remplacer un vieux parquet par du carrelage, modifier sa cuisine ou aménager ses combles, la notion de « beauté » est récurrente. Ainsi, rénovation intérieure et décoration intérieure vont toujours de pair. On peut choisir soi-même les bonnes couleurs, les bons matériaux, les travaux d’aménagement requis, pour arriver à un résultat harmonieux. On peut aussi se faire aider par des professionnels du secteur comme l’architecte d’intérieur. C’est un professionnel qui est à même d’aider dans ce sens, pour proposer des idées de décoration et d’aménagement. La décoration peut aussi passer par un décorateur intérieur.

Renouveler l’air de sa maison

Lors des travaux de rénovation, on peut aussi être amené à vouloir le renouvellement régulier de l’air de sa maison. Cela est nécessaire pour le maintenir sain. Dans la pratique, l’air intérieur d’une maison peut être pollué que celui de l’extérieur. Il peut être la cause des pathologies ou autres affections pulmonaires, ayant le don de se répandre rapidement. Aussi, il faut savoir que les personnes qui passent 90 % de leur temps à l’intérieur sont les plus exposées aux polluants. Ainsi, une aération suffisante est nécessaire pour assurer une bonne isolation. De manière idéale, l’air intérieur doit se renouveler toutes les heures.

Les méthodes d’aération

Elles peuvent se décliner en des méthodes simples jusqu’aux plus élaborées. La plus simple serait d’ouvrir grand les fenêtres, et ce, plusieurs fois par jour. On peut aussi poser des grilles d’aération près du plafond et du sol, surtout dans les pièces humides. Cela apportera de l’air froid en hiver. La solution optimale serait l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC). Elle assure l’extraction sans dépendre des conditions climatiques externes. Ainsi, une VMC double flux limite au mieux les pertes thermiques. A part la ventilation, il faut effectuer un nettoyage régulier des filtres des divers appareils et des luminaires, pour garantir la qualité de l’air, de manière pérenne.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>