La consommation énergétique est l’une des préoccupations principales des propriétaires immobiliers. En effet, les charges financières (factures d’eau et d’électricité) en la matière peut s’avérer plus ou moins lourdes. Bien sûr, cela dépendra de la nature du bâtiment concerné. Il est effectivement indispensable de savoir qu’une maison classique, dont la construction a été réalisée avec des matériaux courants et sans avoir accordé une grande attention au système d’isolation thermique, consomme nettement plus d’énergie qu’une maison de type écologique. Cette dernière est édifiée selon des procédés visant à réduire cette consommation énergétique au minimum dans le but de préserver l’environnement. Mais alors comment se passe exactement la consommation en chauffage et en VMC (ventilation mécanique contrôlée de ce genre de bâtiment ?


Consommation en chauffage des bâtiments basse consommation

consumption-19150_640Les maisons écologiques, appelées également bâtiments basse consommation ou BBC sont bâties suivant les mêmes techniques que les maisons classiques ou traditionnelles. Elles sont cependant construites avec des matériaux respectueux de la nature. Ce type d’habitation est réputé pour être très économique du point de vue de la consommation en chauffage. Cela est notamment dû à une isolation thermique pérenne, réalisée par la pose de matériaux naturels comme le steico flex sur ce site.

Bien que l’installation de système tel qu’un collecteur d’eaux de pluie ou encore un ballon d’eau chaude thermodynamique peut revenir un peu cher, le bénéfice des maisons Basse consommation se situe dans l’avenir. C’est-à-dire que la réduction des factures énergétiques à venir est le principal atout des édifices écologiques. D’ailleurs, ces dernières consomment jusqu’à 2 fois moins en termes d’eau chaude sanitaire et 7 fois moins en matière de chauffage, par rapport aux bâtiments classiques.

Les VMC dans les maisons écologiques

La ventilation mécanique contrôlée ou VMC est une technique d’aération assez répandue. Il existe deux modèles d’appareils pouvant être utilisé : le VMC simple flux et le VMC double flux. Il est cependant recommandé de bien s’assure de l’étanchéité à l’air de la maison écologique pour éviter une infiltration qui engendrera à coup sûr une hausse de la consommation en chauffage. Cette étanchéité est vérifiée par une unité de mesure « I4 » définie par la réglementation thermique RT2012, et qui résulte du calcul : Débit des fuites à 4 Pa / Surfaces de parois froides (hors plancher bas).

Le choix entre les systèmes VMC est souvent effectué en fonction du climat de la zone où est bâtie la maison écologique. Le VMC simple flux est à privilégier dans les zones tempérées. Ce type d’appareil consomme très peu d’énergie électrique. Le VMC double flux est quant à lui idéal pour les régions froides. Il permet particulièrement une très grande récupération d’énergie et respecte efficacement la réglementation thermique RT2012. Pour plus d’économies des foyers en terme de consommation de chauffage, le VMC double flux peut être combiné avec un puits canadien. Ce dernier est un système qui permet de recueillir la chaleur du sol.

108685614_8d9bd0838d_o

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>