Une récente étude vient contredire l’idée reçue selon laquelle les jeunes ne se lancent pas dans l’achat immobilier. Au contraire, les moins de 30 ans se laissent convaincre et visiblement cette tendance s’accentue.

Dans son analyse, le courtier Meilleurtaux l’assure : en 2016, de plus en plus de jeunes couples ont souscrit un prêt immobilier. Si, en 2015, les moins de 30 ans représentaient près de 22 % des acquéreurs, en 2016, ils étaient près d’un tiers de cette population à 34 %. Une véritable tendance serait en train de s’amorcer et reste constante les deux premiers mois de 2017. Le réseau Orpi a fait ses propres comptes : 90 % des moins de 30 ans émettent le souhait de devenir locataires. Mais c’est entre 30 et 35 ans que les projets se concrétisent le plus. Près de 50 % d’entre-eux affirment vouloir être devenir propriétaires.

Des taux historiquement bas

Comment expliquer un tel engouement auprès des personnes de moins de 30 ans pour l’achat immobilier ? Les raisons principales évoquées dans l’acte d’achat restent la volonté de ne plus payer de loyer et d’investir pour son avenir. La baisse des taux d’intérêt à des niveaux exceptionnellement bas explique en partie ce succès. Les aides accordées aux primo-accédants dans certaines communes, comme Marseille, les confirment également. Enfin, l’extension du Prêt à taux zéro (PTZ) sur les logements anciens présente également un solide argument en faveur de l’achat. Il existe également différentes aides pour faciliter l’accession sociale en France.

Le courtier pointe également de sérieux freins à l’achat immobilier. En effet, il est difficile d’obtenir un prêt immobilier sans disposer d’un CDI, un Graal bien difficile à atteindre. D’autre part, pour convaincre un banquier, il convient de lui présenter un apport conséquent. En moyenne, un jeune couple présente un apport de 30 000 € à son établissement financier. Encore faut-il avoir pu mettre suffisamment de côté ou bénéficier de l’aide d’un parent pour y parvenir !

Le nid douillet

Orpi a également demandé aux futurs acquéreurs à quoi ressemblerait leur logement rêvé. L’espace, la verdure, la sécurisation et les prix abordables arrivent en tête de ce palmarès. Mais d’autres critères inattendus sont également soulignés. Les jeunes ménages évoquent également l’accès à un réseau internet à très haut débit. Cette connexion permet l’utilisation optimale d’appareils de domotiques qui assurent de belles économies d’énergie et des équipements de sécurité dernier cri.

Une chance pour les petits revenus

Il existe des solutions, particulièrement adaptées aux personnes aux revenus modestes, qui ne dispensent pas d’un apport suffisant pour convaincre les banques. La Location-Accession en PSLA consiste à acheter progressivement son lieu de vie. Après une période de location de 5 ans maximum, le locataire pourra bénéficier d’un prêt avantageux. Dans ce dispositif, le loyer mensuel, appelé « redevance » se compose d’une indemnité d’occupation et d’une épargne sur l’achat.

Petit à petit, cette épargne compose un apport conséquent pour des personnes qui n’en disposaient pas. Ce prêt Location-Accession présente également d’autres avantages non négligeables. Le taux de TVA sur l’achat du logement se trouve réduit à 5,5 %. Le logement concerné profite de tarifs encadrés et réduits. Cerise sur le gâteau, les bénéficiaires de ce dispositif sont exonérés de taxe foncière pendant 5 ans.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>